On parle de nous sur la Dépêche !

L’aventure au féminin au profit d’enfants argentins

«Nous savons d’ores et déjà que nous reviendrons différentes, riches d’un défi initiatique», jubilent Julie Sequeira et Mélanie Roques, qui s’apprêtent à prendre le départ du Trophée Roses des Andes. Originaires respectivement de Balma et de Polminhac (Cantal), les deux amies embarquent ce dimanche pour un vol vers Buenos Aires, avant d’entamer l’aventure de leur vie.

La 5ème édition de cette course regroupant 128 femmes, où seule compte l’orientation, portera le 4×4 frappé du n°85 de Julie et Mélanie aux confins de l’Altiplano argentin. Pendant 10 jours, armé de son road book et d’une simple boussole, l’équipage balmano-polminhacois parcourra la Cordillère des Andes jusqu’aux très hauts plateaux, surfera entre les cactus, dévalera les canyons et volcans, tracera la piste dans les déserts de sel…

Déjà à l’origine du 4L Trophy et du Trophée Roses des sables, l’organisateur Désertours a fondé sa notoriété sur ces courses d’orientations solidaires. C’est dans cet esprit que le Trophée Roses des Andes contribue à l’action de l’association « Enfants du désert » et de la fondation « Equinoterapia Des Azul ». Deux rencontres avec des enfants démunis ponctueront le parcours. « La première aura lieu dans un internant perché à presque 3800 mètres, a seconde dans un centre d’équithérapie à Salta », soulignent Julie et Mélanie. Afin d’être soutenues financièrement dans leur participation à l’action de « Equinoterapia Del Azul » et de l’association « Enfants du désert », les deux équipières ont ouvert une cagnotte sur le site helloasso.com.

Publicités

On parle de nous sur la Montagne !

Mélanie Roques participe actuellement à un rallye 100 % féminin en Argentine.

Actuellement en Argentine où elle participe au trophée Roses des Andes, Mélanie Roques est équipée d’un carnet de bord de rallye. © Photo Louis Fayet

Accompagnée par son amie Julie Sequeira, Mélanie Roques prend part à la cinquième édition du trophée Roses des Andes, en Argentine. À 33 ans, il s’agit de son premier voyage hors du continent européen.

C’est son premier voyage en dehors du continent européen. « Le plus loin où je suis allée jusqu’à maintenant, c’est la Roumanie », s’amuse Mélanie Roques, habitante de Polminhac depuis douze ans.

Accompagnée par son amie Julie Sequeira, de Balma en Haute-Garonne, cette originaire d’Auvezines dans le Tarn va sillonner pendant dix jours l’altiplano argentin, perché à des altitudes comprises entre 3.000 et 5.000 mètres. Une aventure qui s’inscrit dans le cadre du trophée Roses des Andes, un rallye réservé aux femmes, qui fête cette année sa cinquième édition.

Démarche

« Une amie nous a parlé de cette course et on a tout de suite été emballées, déclare Mélanie Roques. C’est un défi à la fois sportif et personnel. »

Pour pouvoir s’inscrire, le tandem a dû réunir la somme de 23.000 euros. « On a fait appel à des partenaires, et on a vendu de la bière et du vin de Gaillac », indique-t-elle.

Les « JuMel Déjantées », du nom de leur association créée spécifiquement pour le rallye, se sont préparées au travers d’un stage de pilotage de deux jours proposé par l’organisation, en novembre dernier, à Sigean.

Elles ont ainsi pu se former à la conduite d’un 4×4, aux bases de la mécanique ainsi qu’à l’utilisation de la boussole et du road-book, les seuls outils autorisés pour le challenge. L’équipage 85 (en référence à 1985, leur année de naissance à toutes les deux), tentera de s’orienter dans les provinces de Salta et Jujuy, tout au nord de l’Argentine, à quelques centaines de kilomètres du Chili, de la Bolivie et du Paraguay.

« C’est un défi à la fois sportif et personnel »

Le chronomètre n’est pas pris en compte pour le classement dans cette épreuve où 63 équipages sont en compétition. Celles qui rallieront les étapes avec le moins de kilomètres possible au compteur, remporteront le rallye.

En parallèle du défi sportif, les participantes réaliseront des actions solidaires. Elles visiteront notamment un pensionnat de filles, auquel elles remettront des draps. Mélanie et Julie ont également lancé une cagnotte sur Internet pour venir en aide à des enfants handicapés de la province de Salta. « Nous souhaitons améliorer leur scolarisation et leur offrir des soins d’équithérapie. »

Daniel Lauret